Working in progress

Mercredi 26 Août 2020

 

Après plusieurs semaines de préparatifs, le projet d'agrandissement de SIGMAke prend enfin forme. 

On croise les doigts pour une réouverture du fablab courant octobre avec 65 m² supplémentaire nous permettant d'avoir de nouveaux espaces de travail, une vraie entré par l'extérieur et de nouveaux équipements.

 


Les Fablab contre lA covid-19

Fabrication de visières de protection

Lundi 30 mars 2020

En cette période de confinement, le Fablab est fermé, mais ce n’est pas pour autant qu’il est inactif !

Dans le silence des rues vides, les imprimantes de SIGMAke tournent à plein régime.

 

L’objectif ? Comme des colibris, nous tentons de faire notre part pour lutter contre le Covid-19.

 

Comme nous le savons tous, dans cette situation, notre système de santé est mis à rude épreuve, pour une durée indéterminée. Entre fatigue et manque de moyens matériels, le personnel hospitalier est le premier à subir les conséquences de cette crise sanitaire.

 

C’est dans ce genre de situation que nous pouvons nous rendre compte des limites des inventions brevetées et, a contrario, découvrir la force d’un réseau open sources et du travail mutualisé comme celui des Fablab. Pendant que des plans de valves respiratoires se retrouvent bloqués par les entreprises qui les fabriquent, des makers du monde entier se mobilisent pour trouver ses solutions pour combler le manque des hôpitaux en faisant des prototypes de masques, de visières, ou encore de respirateurs. Les plans sont ensuite partagés et modifiés librement aux quatre coins du monde. De cette façon, nous mutualisons une quantité de connaissance maximale en un temps record.

 

À SIGMAke, comme dans bon nombre de Fablab, nous disposons de quelques moyens de fabrication que l’on retrouve dans tous les makerspace. Il est donc très simple de réaliser les pièces que la communauté de makers a dessinées pour les mettre, dans le cas présent, au service des hôpitaux. Nous n’avons pas la productivité d’une chaîne de production spécialisée, mais fort de notre réseau et de notre polyvalence, nous pouvons agir rapidement. C’est pourquoi nous avons décidé de fabriquer autant de visières de protection que possible pour protéger nos soignants. Nous sommes trois à agir depuis notre domicile, Clément Weigel, Nicolas Blanchard et moi-même, chacun équipé de deux imprimantes 3D venant de SIGMAke. Le Fab Lab survit alors respectivement dans un garage, une buanderie et une chambre d’amis.

 

Ces visières ont été développées par un grand nombre de makers et approuvées par les spécialistes de santé en seulement quelques jours. Nous pouvons ainsi fournir gratuitement jusqu’à 120 visières par semaine pour le CHU Gabriel-Montpied, à Clermont-Ferrand. Et tout cela est permis, notamment, par la disponibilité de plans open source.

 

Nous faisons ce que nous pouvons, à notre échelle, pour contribuer à l’effort collectif. Toutefois, il n’est pas nécessaire de disposer d’un tel matériel : don de sang, mouvements de solidarité, les moyens sont nombreux et variés. Parmi eux, le respect du confinement reste le moyen le plus simple pour sauver des vies en limitant la propagation trop rapide du virus qui sature déjà les urgences.

 

En attendant la réouverture du Fablab, prenez soin de vous et ne sortez que si c’est indispensable.

 

Benoit Bellec